Cupping Thérapie

Technique enseigné par ma Grand-mère à ma Maman à l'âge de 14 ans.

Le principe est plutôt simple :

Grâce à des ventouses en verre disposées sur la peau, cette technique permet de soulager les douleurs, booster la circulation tout en réduisant le stress et la tension.

Eliminer les toxines et le stress tout en encourageant le corps à mener un processus de guérison naturel. Les bienfaits ressemblent à ceux vantés par l'acuponcture, mais sans douleurs.

Bronchite, Asthme, Refroidissement grippaux.....

On distingue 6 principes et domaines d’action des ventouses :

mécanique, métamérique, humoral, auto-hémothérapique, antalgique.

On observe 6 résultantes thérapeutiques des ventouses :

Action analgésique, Action circulatoire

Action respiratoire, Action anti-allergique

Action réflexe, Action viscérale

  • Dans toutes les pathologies douloureuses, selon l’endroit où la ventouse est posée,

       le mécanisme qui est déclenché est différent.

  • Dans la pathologie articulaire, rhumatismale, une lombo sciatique, une gonarthrose, une périarthrite de l’épaule, une entorse, une tendinite, les ventouses ont une fabuleuse indication.
  • Mais aussi dans les pathologies viscérales fonctionnelles, digestives, gynécologiques (douleurs règles, ménopause).
  • Dermatologie : psoriasis, acnes, eczémas, cellulite, allergies…

Utilisation de la ventouse dans les grandes pathologies

  • anti-douleur
  • pneumologie
  • gynécologie
  • dermatologie
  • orthopédie, rhumatologie
  • pédiatrie
  • psychologie
- See more at: http://www.letaodescinq.com/#sthash.8r7kY3AP.dpuf

Utilisation de la ventouse dans les grandes pathologies

  • anti-douleur
  • pneumologie
  • gynécologie
  • dermatologie
  • orthopédie, rhumatologie
  • pédiatrie
  • psychologie
- See more at: http://www.letaodescinq.com/#sthash.8r7kY3AP.dpuf

Utilisation de la ventouse dans les grandes pathologies

  • anti-douleur
  • pneumologie
  • gynécologie
  • dermatologie
  • orthopédie, rhumatologie
  • pédiatrie
  • psychologie
- See more at: http://www.letaodescinq.com/#sthash.8r7kY3AP.dpuf

Utilisation de la ventouse dans les grandes pathologies

  • anti-douleur
  • pneumologie
  • gynécologie
  • dermatologie
  • orthopédie, rhumatologie
  • pédiatrie
  • psychologie
- See more at: http://www.letaodescinq.com/#sthash.8r7kY3AP.dpuf

le résultat dans certains cas sera exceptionnel par sa rapidité et son intensité d’action, une seule application pourra parfois résoudre un problème qui dure depuis des années.

Leur action est à la fois locale et globale, elles agissent en surface comme en profondeur.

Elle va agir comme une « tête chercheuse », traquant les nœuds et les dénouant.

Cette aspiration crée sur la peau une coloration pouvant aller du simple rosé au violacé, tout cela reste sans danger et transitoire, ces marques peuvent durer de quelques heures à quelques jours.

CONTRE-INDICATION à la pose de ventouse.

Les personnes ayant des pathologies cardiaques, des risques de phlébite, les personnes hémophiles, les femmes enceinte en début de grossesse, et les personnes présentant des fractures, diabétique aigue,  entrent dans la contre-indication de pose de ventouses.

Avoir recours aux ventouses ne dispense pas de suivre et continuer un traitement médical prescrit par votre médecin.

  • Voici comment je dispose les ventouses pour une bronchite.

  • Douleur intérieur du genou

  • Mauvaise circulation sanguine, fourmillement, Syndrome des jambes sans repos.

  • Entorse du genou

  • Syndrome de l'épaule gelée

  • Lumbago

Michael Phelps et la ventouse : une technique ancestrale très efficace chez les sportifs cette recette de grand-mère.

La technique des ventouses, ou cupping, utilisée par quelques athlètes lors des Jeux Olympiques de Rio 2016, est une méthode pratiquée de manière ancestrale en Europe, comme les cataplasmes et les enveloppements. Mais alors qu’elle est tombée en désuétude chez nous.

Ces ventouses attirent le sang proche de la surface du corps, le sortant de ses vaisseaux habituels, et formant ainsi des hématomes sous la peau. Cela a un effet bénéfique sur la circulation, mais également, quand c’est fait de manière régulière et globale, sur la production du sang. On dit que "ça sort le sang vicié" le mauvais sang.

En plus des phases post-effort, la ventouse peut être utilisé pendant l’entraînement comme orientation du flux sanguin. Il ramène ainsi davantage de circulation sanguine dans les masses musculaires superficielles que l’on souhaite renforcer de manière spécifique.